centraliser-iconnotsurefacemuch-circlespencil

Retour à l’accueil du blogue

6 juin 2019

Financer votre première formation grâce à un évènement!

Financer la création de sa première formation en ligne peut souvent représenter un défi.

Bien qu'il est beaucoup plus facile de créer des formations de qualité à petits prix, certaines formations demandent un budget minimal qui peut représenter une problématique pour les formateurs indépendants.

Une stratégie très simple et performante pour financer votre première formation en ligne est d'organiser un évènement de formations qui vous implique à titre de formateur, en plus de regrouper quelques experts connexes!

Cette stratégie vous permet de bénéficier de plusieurs avantages en une seule initiative. L'organisation d'un évènement de formation vous permet de vous établir comme expert, briser le syndrome de l'imposteur, valider le contenu que vous visez à convertir vers une offre en ligne, bâtir une liste minimale de clients potentiels et même développer des partenariats avec vos collaborateurs.

L'avantage majeur de cette stratégie est que l'organisation d'un évènement peut se faire à coût nul à l'aide de partenaires et commanditaires.

En plus d'être une excellente méthode de financement pour le lancement d'un nouveau projet, l'organisation d'un évènement permet une première connexion avec notre clientèle cible.

Cependant, l'évènementiel requiert des investissements préalables à l'activité, ce pour quoi l'appui de commanditaires est une aide considérable. 

Afin d'assurer le succès de ces démarches, Marie-Hélène Couette, consultante en gestion de projets, nous partage les principales étapes de la recherche de commandites.

L'organisation d'évènements à titre de source de financement


Que ce soit dans les milieux de l’enseignement, des affaires, du sport ou de la bienfaisance, la majorité des évènements bénéficient de l’appui financier et logistique d’organisations externes.

Pour le commanditaire, c’est une opportunité d’augmenter sa présence sur les réseaux sociaux, d’approcher une nouvelle clientèle et d’accroitre sa présence dans un marché spécifique. Pour le commandité, c’est l’accès aux fonds ou aux ressources nécessaires à la réalisation de son activité, une composante essentielle au succès de son projet.

En suivant les quatre grandes étapes suivantes, n’importe quel planificateur d’évènement devrait être en mesure de trouver des commanditaires. 

1. Faire la liste des commanditaires potentiels 


Selon le type d’évènement, sa localisation géographique et sa clientèle potentielle, il est possible de dresser une liste d’entreprises, d’individus ou d’organisations qui pourraient avoir un intérêt à s’y associer.

Voici quelques éléments clés à considérer afin de débuter sa recherche : 

  • Évènements similaires ou à proximité : Observer d’autres évènements permet d’identifier quelles marques ou quel secteur d’activité a déjà l’habitude d’offrir des commandites. 

  • Clientèle cible : Connaitre les critères démographiques des participants attendus à l’évènement facilite l’identification de commanditaires offrant des produits ou services à ce groupe cible. 

  • Valeurs de l’évènement : Bien que cela puisse faire diminuer la liste de partenaires potentiels, il est important de s’assurer que les valeurs des commanditaires correspondent aux valeurs de l’évènement afin d’éviter les conflits d’intérêts. 

  • Capacité d’investissement : Il est important de demander des commandites à des entreprises qui ont la structure financière, les moyens de diffusion et/ou l’accès aux ressources nécessaires pour supporter la réalisation de l’évènement. 

  • Partenaires : L’idéal est de trouver des commanditaires qui, outre leur appui financier ou logistique, auront intérêt à participer à l’activité et à sa diffusion auprès de clients ou d’autres commanditaires potentiels. 
 
Une fois la liste complétée, il est plus facile d’identifier les besoins en visibilité des différents commanditaires, et ainsi d’offrir à chacun d’eux un plan de partenariat personnalisé et irrésistible. 
 

2. Préparer un plan de commandite 


Dans l’élaboration d’un plan de commandite, il est recommandé de créer des forfaits à différents coûts afin d’accommoder tous les budgets. Bien entendu, plus le prix est élevé, plus la marque sera diffusée avant et pendant l’évènement. Afin de fixer les prix, voici quelques questions à se poser : 
 

  • Quel est le retour sur investissement que peut espérer le commanditaire? 
  • Combien de personnes sont-elles attendues à l’évènement?
  • Quel est le profil démographique des participants?
  • À quel auditoire sera diffusée la publicité pour l’évènement? 
  • À quelle fréquence l’organisation sollicitera-t-elle la clientèle potentielle? 
  • Comment la marque du commanditaire sera-t-elle diffusée? 
  • À quelle fréquence et à quel auditoire la marque sera-t-elle publiée en ligne?
  • À quelle fréquence et à quel auditoire la marque sera-t-elle diffusée via d’autres médias? 
  • À quels endroits la marque sera-t-elle visible lors de l’évènement? 
  • Quel est l’avantage de s’associer à cet évènement plutôt qu’à un autre?
  • Quelles sont les valeurs sociales mises de l’avant par l’évènement?
  • Comment cet évènement pourra-t-il influencer la perception que les participants ont de la marque positivement?
  • Quel type de partenariat à long terme pourrait être développé avec l’organisation? 
  • Votre plan de visibilité se prolonge-t-il à votre offre de formations en ligne?


Dans le plan de commandite, il faut identifier les inclusions de chaque forfait avec le plus de détails que possible.

Par exemple, si on dit qu’un logo sera sur la bannière à l’entrée de l’évènement, il faut préciser la taille de la bannière et, idéalement, la taille du logo.

Pour rendre un plan plus attrayant et concret, l’ajout de photos en référence facilite certainement l’étape de vente. 

3. Approcher un commanditaire 

Avant de contacter les commanditaires potentiels afin de leur présenter le plan de commandite, il est primordial de se préparer adéquatement. Une petite recherche préalable permet d’identifier la personne responsable, les valeurs de l’entreprise et le forfait qui lui conviendrait le mieux. Ces informations évitent que la proposition tombe trop vite dans la corbeille des sollicitations écartées par l’entreprise. Voici quelques conseils pour la présentation du plan : 

  • Éviter les courriels : Prioriser les moyens de communication instantanés comme les rencontres en personne, les appels téléphoniques et le clavardage via LinkedIn est une tactique pour ne pas se retrouver dans une boite de réception déjà trop pleine. 

  • Être préparé : Les commanditaires étant souvent très occupés, il vaut mieux avoir un discours de vente court et efficace sous la main afin de valider rapidement l’intérêt. 

  • Connaitre son évènement : Il n’y a rien de pire que de ne pas avoir la réponse à une question du commanditaire, alors une bonne connaissance de tous les aspects de l’évènement et de sa clientèle est essentielle. 

  • Être flexible : Lorsqu’un commanditaire négocie par rapport à certains aspects du plan, montrer de la flexibilité permet d’arriver à une entente favorable pour les deux parties. 

  • Ne pas quêter : Une entente de partenariat implique que tout le monde gagne dans cette transaction, ce pour quoi il ne faut pas hésiter à présenter le plan de commandite comme une opportunité d’affaires et être ferme dans la négociation. 
 
Une bonne pratique est d’offrir une ou plusieurs invitations à l’évènement au commanditaire. En plus d’aider à conclure la vente, cela permet d’impliquer le partenaire dans le succès de l’évènement. 
 

4. Maximiser les bénéfices de la commandite 

À partir de la signature de l’entente, le commanditaire devient un partenaire de l’évènement. Il est bon de l’informer régulièrement des avancements dans l’organisation de l’activité, de lui partager le matériel sur lequel apparait son logo et, au besoin, de lui demander son appui.

Que ce soit pour la diffusion de la publicité ou pour le partage de contacts, les commanditaires sont souvent enclins à donner un coup de main additionnel lorsque ça demande peu d’effort.

En contrepartie, on s’attend souvent à ce que la présence de la marque soit maximale, en respectant les termes du plan et en ajoutant des remerciements publics, pendant et après l’évènement.

Conseil bonus 

Si un commanditaire potentiel n’est pas intéressé par l’offre, ce n’est pas une raison pour repartir bredouille. Il n’y a pas de honte à demander poliment une référence vers une autre entreprise qui pourrait avoir de l’intérêt, et, pourquoi pas, le contact de la personne à rencontrer si c’est possible.

Quand la présentation était bonne et que les raisons du refus sont externes à l’évènement en soi, les gens sont généralement heureux d’apporter leur soutien. 

Marie-Hélène Couette

Stratège numérique chez Didacte. Passionnée par l'entrepreneuriat, Marie-Hélène Couette a géré de nombreux projets de développement d'affaires, de marketing et d'événementiel au Québec et à l'international. Grâce à la formation et à la création de contenu, elle souhaite aider les entrepreneurs à avoir du succès et vivre de leur passion.