centraliser-iconnotsurefacemuch-circlespencil

Retour à l’accueil du blogue

13 novembre 2019

Le cout de l'inaction: une menace silencieuse

Le cout de l'inaction: une menace silencieuse


Parce qu’il y a toujours un feu à éteindre, une chose plus pressante ou plus simple pour justifier les retards. Tristement, très peu de personnes sont prêtes à faire l'exercice de quantifier le coût de l’inaction.

Il n’est pas rare de reprendre des contacts avec des partenaires ou des entreprises qui nous témoigné un intérêt au courant des derniers mois.

Des projets de formations voient le jour, d’autres sont à nouveau reportés.

Nous investissons beaucoup de temps à discuter, questionner et même défier les réflexions de nos clients pour toujours mieux comprendre les inquiétudes, incertitudes et facteurs limitants de multiples projets qui nous sont présentés.

De plus en plus, un scénario se répète, au point de me forcer à avoir une longue réflexion sur le cycle récurrent. 

Les discussions sont nombreuses, mais un thème revient toujours.

“Si j’avais su…”, “je pensais que…”.
Un éternel sentiment de regret généré par une rétroaction.

Bien qu’en affaires, nous sommes bombardés par des demandes, des opportunités non prévues, des problématiques et des objectifs, il est important de savoir comment bien gérer ces priorités.

Une dose de réalité


Comment faire pour bien calculer les risques et prendre LA décision qui sera la plus bénéfique pour notre entreprise lorsque l’on oublie souvent une variable dans l’équation?

Dans l’évaluation d’un projet d’affaires, dans notre cas de formation en ligne, instinctivement, on évalue:

  1. Les coûts de production
  2. Le temps de gestion de projet
  3. Le potentiel retour sur l’investissement.

Déjà avec ces 3 facteurs, il n’est pas rare qu’un sentiment d’impuissance s’installe chez nos clients.

Ainsi, le projet est déposé sur une tablette et jamais on ne se questionne sur le coup à long terme de l’inaction pour son entreprise.

Ce qui se voulait un projet mobilisateur et un nouveau pôle d’attraction se transforme rapidement en montagne à monter.

Ce sentiment est tristement généré par des insécurités, incompréhensions et manque de ressources techniques qui souvent sont pourtant très faciles à adresser! 

À titre d’entrepreneur, notre réalité nous impose d’être constamment dans le moment présent, mais je vous invite à faire avec moi l’exercice d’évaluer votre futur, et ce que peut vous couter l’inaction dans un tel projet.

Car alors que vous étendez des feux ou investissez du temps sur des projets simples et futiles, votre compétition se prépare surement à mettre les efforts que vous refusez de mettre et prendre une nette avance sur vous.

Les questions qui confrontent


Voici donc quelques pistes de réflexion qui pourront vous faire prendre conscience de la VALEUR à long terme d’un projet, au-delà des COÛTS à court terme:

  • Que se passera-t-il si vous continuez à faire ce que vous faites aujourd’hui ?

  • Qui est impacté, directement ou indirectement, par l’inaction face à ce projet?

  • Quels seront les impacts de votre inaction et décisions de simplement continuer de faire ce que vous faites aujourd’hui ?

  • Comme votre intérêt à mettre en place un tel projet de formation en ligne est né d’un besoin ou d’un irritant actuel, comment avez-vous tenté de résoudre cette situation avant ?

  • Quels ont été les résultats obtenus par vos tentatives précédentes, et pourquoi?

  • Pourquoi est-ce important de résoudre cette situation maintenant ?

  • Qui aura besoin d’être influencé/convaincu si vous choisissez de passer à l’action pour changer ?

  • Votre compétition est-elle grandissante dans votre marché?

  • Êtes-vous à jour face aux standards et bonnes pratiques de votre industrie?

Préparer votre demain


Je ne crois pas avoir besoin de vous convaincre sur l’utilité d’une bonne structure de formation.

Lorsque l’on regarde au-delà des impacts évidents, c’est-à-dire la qualité des compétences de ses employés, les retours sur investissement non optimal, les pertes financières et dépenses inutiles, le plus gros coût de l’inaction est souvent ressenti au niveau du positionnement stratégique de votre entreprise. 

Alors que vous remettez continuellement à demain, votre compétition, elle, met des mesures en places pour augmenter sa capacité d’attraction afin de piger dans vos clients et employés.

Elle progresse et fait des gains majeurs en accommodant ses ressources et clients.

Elle se positionne comme un leader dans votre domaine et un agent de changement positif aux yeux de ses partenaires et employés.

Encore pire, connaître le potentiel d’un projet et le voir nous filer entre les mains alors que d’autres prennent action ruine inutilement la motivation et l’énergie d’une équipe.

Comme vous voyez, on se concentre trop souvent sur les chiffres et investissements à court sans ne jamais évaluer les vraies répercussions à long terme d’une telle décision. 

En conclusion


La peur de l’inconnu nous force instinctivement à toujours choisir la solution facile, qui est toutefois très rarement la bonne.

Avoir la capacité de prendre conscience de nos peurs et de les conquérir est le seul moyen de devenir un entrepreneur prospère.

Être un entrepreneur amène son lot de défi, mais lorsque l’on prend le temps de s’imposer des outils, des méthodes et des rétrospections, ni la peur, ni l’incertitude ne peut vous ralentir dans votre progression. 

Passez à l’action aujourd’hui, vous nous remercierez plus tard. 

Mathieu Dumont

Directeur de l'exploitation chez Didacte